‘Le vent’

Vient de paraître sur « De Braises et d’Ombre » :

‘Le vent’

Il n’est rien ici-bas qui vaille qu’on s’arrête
Et c’est pourquoi je suis le vent dans les déserts
Et le vent dans ton cœur et le vent dans ta tête.

Eugène Fromentin – Vent de tempête au Sahara

Le vent

Poème de Oscar Milosz (1877-1939) – ‘Éléments‘ in ‘Poésies‘ (Ed. André Silvaire)

Lire, voir, écouter . . . !

‘Le huitième jour de la semaine’

Vient de paraître sur « De Braises et d’Ombre » :

‘Le huitième jour de la semaine’

« Le huitième jour de la semaine, voyez-vous, ce doit être quelque chose comme cela : un instant où les choses s’effacent dans les fêtes qu’elles annoncent. »

Christian Bobin (24/04/1951 – 23/11/2022)

A la mémoire de Christian Bobin
parti vers le « Très haut » ce 23 novembre.

Lire, voir, écouter . . . !

‘Brumes’

Vient de paraître sur « De Braises et d’Ombre » :

‘Brumes’

Poème de Oscar Venceslas de Lubicz-Milosz (1877-1939)

Je suis un grand jardin de novembre, un jardin éploré
Où grelottent les abandonnés du vieux faubourg ;
Où la couleur misérable des brumes dit : Toujours !
Où le battement des fontaines est le mot : Jamais…

Lire, voir, écouter . . . !

‘A une muse folle’

Vient de paraître sur « De Braises et d’Ombre » :

‘A une muse folle’

Allons, insoucieuse, ô ma folle compagne,
Voici que l’hiver sombre attriste la campagne,
Rentrons fouler tous deux les splendides coussins…

Jules Joseph Lefebvre – Odalisque

Un poème de Théodore de Banville extrait de « Les Cariatides » (1842) comme une invitation à une exposition virtuelle de nus empruntés à l’histoire de la Peinture.

La plume et le pinceau,

la rime et la couleur,

le mot, l‘image et l’imaginaire…

Lire, écouter, voir. . . !

« Le désir de peindre »

Vient de paraître sur « De Braises et d’Ombre » :

« Le désir de peindre »

‘Je brûle de peindre celle qui m’est apparue si rarement et qui a fui si vite…’

Charles Baudelaire

Portrait du Fayoum

Petit poème en prose XXXVI de Charles Baudelaire,

                                                     illustré par des portraits du Fayoum

Lire, voir, écouter . . . !

‘Et si nous regardions la vie par les interstices de la mort ?’

Vient de paraître sur « De Braises et d’Ombre » :

‘Et si nous regardions la vie par les interstices de la mort ?’

Tout ce qu’il y a de grand au monde est rythmé par le silence : la naissance de l’amour, la descente de la grâce, la montée de la sève, la lumière de l’aube filtrant par les volets clos dans la demeure des hommes.

Jules Supervielle

Vilhelm Hammershøi

En 1960, Jules Supervielle, avait été élu « Prince des poètes » par ses pairs (René-Guy Cadou, Lionel Ray, Claude Roy, Philippe Jaccottet, Jacques Réda, Alain Bosquet, entre autres)

Lire, voir, écouter ces vers qui le représentent si justement . . . !

La dame à la rose

Vient de paraître sur « De Braises et d’Ombre » :

Reprise et adaptation d'un billet publié le 23/10/2014 
sur "Perles d'Orphée" : 
"La dame à la rose - Écouter"

La dame à la rose

Moi, j’aime les roses épistolaires

Rainer Maria Rilke
« Les roses » XVIII

Rainer Maria Rilke 1875-1926

Fabienne Marsaudon, grande admiratrice de Rainer Maria Rilke, chante une chanson qu’elle a composée à partir d’une lettre anonyme écrite sans doute par une amie du poète en souvenir d’heureux moments partagés avec lui.

La rose n’a pas d’épines mais elle pique le cœur… délicieusement.

Lire, voir, écouter . . .

‘Le Clown’

Vient de paraître sur « De Braises et d’Ombre » :

‘Le Clown’

L’art du clown va bien au delà de ce que l’on pense.
Il n’est ni tragique, ni comique ;
Il est le miroir comique de la tragédie et le miroir tragique de la comédie.

André Suarès / « Remarques – Essais sur le clown »

Lire, écouter, voir ‘Le Clown’ de Paul Verlaine . . .