Alfonsina : encore et toujours !

Vient de paraître sur « De Braises et d’Ombre » :

Alfonsina : encore et toujours !

Por la blanda arena que lame el mar
Su pequeña huella no vuelve más
Un sendero solo de pena y silencio llegó
Hasta el agua profunda
Un sendero solo de penas mudas llegó
Hasta la espuma*

Paroles de la chanson « Alfonsina y el mar »

Belle surprise que cette version très touchante de « Alfonsina y el mar » par l’iconique bassiste de jazz Richard Bona et son complice, le pianiste cubain Alfredo Rodiguez depuis la scène du Festival de Jazz de Vienne (Isère), cet été 2021.

Lire, voir, écouter. . . Laisser un sourire sécher une larme !

*Sur le sable fin léché par la mer
Cette petite empreinte qui n’apparaît plus,
Il ne reste qu’un sillage de silence et de peine
Jusque dans l´eau profonde
Un sentier de peines muettes
Qui avance dans l’écume.

Je me laissais glisser vers l’hiver

Vient de paraître sur « De Braises et d’Ombre » :

Je me laissais glisser vers l’hiver

« mes jours deviennent nuits
« pour rêver plus longtemps
« et je nage éveillé dans ton visage-pluie »

Jean-Pierre Metge

La poésie de Jean-Pierre Metge pour se laisser glisser dans la mélancolie de l’hiver.

Lire, voir, écouter . . .

‘Le temps perdu’

Vient de paraître sur « De Braises et d’Ombre » :

‘Le temps perdu’

Si tu traverses les forêts de mon visage
Et les ronds-points de ma poitrine après minuit
Si tu es pris d’un grand courage
Et t’égares dans mes pays
Au bercement des oies sauvages
N’espère plus trouver ce qui t’avait conquis

[…]

Martine Caplanne

Martine Caplanne met en musique et chante un poème (entre autres) de René-Guy Cadou…

Écouter . . .

2022 : Heureux « printemps » !

Vient de paraître sur « De Braises et d’Ombre » :

2022 : Heureux « printemps » !

Et si le jour de l’an était, après tout, le premier jour du printemps ?
Oh, pas ce printemps que nous indiquent les météorologues et les calendriers, non. Ce printemps qu’évoque si poétiquement Christian Bobin dans sa folie d’optimisme et d’espérance.

Ce printemps qui peut surgir au plus noir de l’année, […] quelque chose qui peut venir à tout moment pour interrompre, briser – et au bout du compte, délivrer.

Ce « printemps », utopique et pourtant si possiblement réel, que sincèrement je vous souhaite – je nous souhaite – à l’occasion de la naissance de cette année, généreux porteur de paix et de véritable renouveau.

Lire, écouter, voir . . .

Au pied d’un seul arbre XLVII

Vient de paraître sur « De Braises et d’Ombre » :

Au pied d’un seul arbre XLVII

avec l’âge nous éloignant

de l’emphase

de la vanité des printemps

on ose un buisson d’abandon…

Barbara Auzou

tableau de Peter Severin Kreueyer (peintre Danois 1851-1909)

Balade méditative et poétique de Barbara Auzou entre souvenirs d’enfance et ondulations simples du présent qui discrètement s’effile…

Lire, voir, écouter . . .

Toutes les lettres d’amour…

Vient de paraître sur « De Braises et d’Ombre » :

Toutes les lettres d’amour…

Mas, afinal,
Só as criaturas que nunca escreveram
Cartas de amor
É que são
Ridículas.

Maria de Medeiros & Fernando Pessoa (par Almada Negreiros -1954)

Est-il plus belle et plus élégante manière de rendre hommage à l’universalisme de l’extraordinaire poète portugais, Fernando Pessoa, que cette « lettre d’amour », qu’il a lui-même écrite – en portugais – et que lui adresse, en trois langues, la très talentueuse Maria de Medeiros ?

Lire, voir, écouter . . .

Après un rêve

Vient de paraître sur « De Braises et d’Ombre » :

Après un rêve

« Le réveil commence comme un autre rêve. »

Paul Valéry

Marie-Claude Chappuis – Mezzo-soprano

Splendeurs divines entendues : la mélodie française au firmament !

Marie-Claude Chappuis chante « Après un rêve » de Gabriel Fauré – Poème de Romain Bussine (1870)

Rêver, Écouter, Rêver, Écouter  . . .

 

Mais vieillir…! – 7 – ‘Yesterday when I was young’

Vient de paraître sur « De Braises et d’Ombre » :

Mais vieillir…! – 7 – ‘Yesterday when I was young’

 

« There are so many songs in me that won’t be sung. »

Willie Nelson 2021 (88 ans)

Willie Nelson chante « Yesterday when I was young »
– « Hier encore » – 
de Charles Aznavour

Écouter, et écouter, et écouter . . .

Mais vieillir… ! – 6 – « Passé »

Vient de paraître sur « De Braises et d’Ombre » :

Mais vieillir… ! – 6 – « Passé »

« Quand on aime la vie, on aime le passé, parce que c’est le présent tel qu’il a survécu dans la mémoire humaine. »

Marguerite Yourcenar – « Les yeux ouverts »

František Kupka (1871-1957) – Le temps qui passe – L’instant

Parfois surgissent, de loin venus, les vers confidentiels d’un poète si discret qu’il s’était blotti entre les pages d’un vieux cahier enseveli sous les éclats de rire et les indifférences des années insouciantes…  

« Passé »

poème de Vincenzo Cardarelli

Lire, écouter . . .