Positive attitude

Vient de paraître sur « De braises et d’ombre » :

Positive attitude

Marianela NuñezNela par Andy Margetson

Quelques conseils très sérieux (évidemment), et illustrés (cela va de soi) pour trouver la « positive attitude » en ces temps perturbés (pour le moins) :

Tout commence par le grand débarras du garage…

Lire, voir, écouter la suite . . .

Zambra Mora

Vient de paraître sur « De braises et d’ombre » :

Zambra Mora

Xuefei Yang

La guitare fait pleurer les songes.
Le sanglot des âmes perdues
s’échappe par sa bouche ronde.
Et comme…

Federico Garcia Lorca

 

Et quelques lignes à propos de la très sensuelle « Zambra Mora »,

tradition musicale et chorégraphique espagnole aux origines multiples…

Lire, voir, écouter la suite . . .

Confinés… Passionnément

Vient de paraître sur « De braises et d’ombre » :

Confinés… Passionnément

 

Manon et Des Grieux, confinés dans la passion qui les anime, et dans l’appartement parisien qu’a loué le jeune amoureux, « fraudent les droits de l’Église » de la plus belle des manières :

Est-il instant plus pathétique que celui qui enferme dans la furtive extase d’un baiser d’amour le sourire de la grâce et la noblesse des corps ?

Manon : Federico Bonelli & Marianela Nunez (Royal Opera House)

Lire, voir, écouter la suite . . .

Tango barocco

Vient de paraître sur « De braises et d’ombre » :

Tango barocco

« Le Tango est foncièrement baroque : L’esprit classique avance droit devant lui, l’esprit baroque s’offre des détours malicieux, délicieux. Ce n’est pas qu’il veuille… »

Alicia Dujovne Ortiz

Alfia Bakieva, violon baroque et Leonhard Bartussek, violoncelle baroque

Quand le tango s’empare des sonorités de la corde baroque pour mieux donner à la sensualité de son expression le goût amer de la chair et de l’âme humaines lorsque la mort les caresse…

A travers la cadence de ta musique
Je palpe la cruauté vive du faubourg
Comme à travers un fourreau de soie,
La lame du poignard.

Fernán Silva Valdés (1887-1975)

Lire, voir, écouter la suite . . .

Deux poupées sous le sapin…

Vient de paraître sur « De braises et d’ombre » :

Deux poupées sous le sapin…

Quand, à l’âge où le retour en enfance est inévitable, on a la chance de trouver sous son sapin de Noël deux poupées fantastiques, l’une qui chante, et l’autre qui danse, la tentation est grande, – n’est-ce pas ? – de s’inventer de belles histoires de grand enfant.

Heureusement, le bout de lucidité qui ne s’est pas encore échappé rappelle qu’il est plus sûr, pour garantir son plaisir, d’emprunter leur imagination aux génies qui nous ont précédés, et leur talent aux merveilleux artistes qui en ont interprété les œuvres.  

Mais, tout de même !

Deux poupées sous le sapin…

Merci Père Noël !

Joyeux  Noël  à  tous !

Merry Christmas !

Lire, voir, écouter la suite . . .

Nuit d’excès – Banalité du jour

Vient de paraître sur « De braises et d’ombre » :

Nuit d’excès – Banalité du jour

Trop discrète ? Trop pudique ? Intimidée sans doute ?

[…]

Bref ! Vous croyez, charmante Elvire, que votre silence, quelle qu’en soit sa raison, gardera secrets les dévergondages de votre nuit dernière entre adultes consentants.
Comme vous faites erreur ! Big Brother a les photos…!

Mieux, la vidéo !

Freedom Ballet

Σ

Quant à votre journée… Chacun de vos gestes est enregistré. Depuis la première minute de votre réveil…

Freedom Ballet

Alors souriez !…

Et… Dansez !

Lire, voir, écouter la suite . . .

2019 : Sourire – Amour – Paix. Dans l’ordre qu’on voudra !

Vient de paraître sur « De braises et d’ombre » :

2019 : Sourire – Amour – Paix. Dans l’ordre qu’on voudra !

Meilleurs vœux  !

Comment, sans une dose certaine d’exagération, une pincée d’outrance, et un zeste d’angélisme, mes vœux pour ce début d’année résisteraient-ils à l’inéluctable érosion que ne manqueront pas d’infliger à leur réalisation les onze mois qui les suivent ? 

Aucun excès, en tout cas, ne saurait retrancher la moindre fraction à la sincérité qui les inspire.

Alors :

Ψ –  Puissions-nous entonner chaque jour de … (Carolyn Sampson – soprano)

Ψ –  Puisse cette nouvelle année, Mesdames…    (Anna Tikhomirova – ballerine)

Ψ –  Enfin, et surtout, puissions-nous tous…         (Bill Evans – piano)

Lire, voir, écouter la suite . . .