‘Le vent’

Vient de paraître sur « De Braises et d’Ombre » :

‘Le vent’

Il n’est rien ici-bas qui vaille qu’on s’arrête
Et c’est pourquoi je suis le vent dans les déserts
Et le vent dans ton cœur et le vent dans ta tête.

Eugène Fromentin – Vent de tempête au Sahara

Le vent

Poème de Oscar Milosz (1877-1939) – ‘Éléments‘ in ‘Poésies‘ (Ed. André Silvaire)

Lire, voir, écouter . . . !

‘Idylle pour Ida’

Vient de paraître sur « De Braises et d’Ombre » :

‘Idylle pour Ida’

… Ida Presti, dont le legato sublime – jamais égalé – et le savoureux vibrato porté par un sens lyrique inné, pouvaient s’exprimer en toute plénitude.

Danielle Ribouillault
Musicologue, fondatrice et rédactrice en chef des ‘Cahiers de la guitare‘ (2006)

Berta Rojas & Ida Presti

Une reine de la guitare rend hommage à son aînée trop tôt disparue :

Berta Rojas joue ‘Idylle pour Ida‘ que composa John Duarte au décès prématuré, en 1967, de son amie, l’inoubliable Ida Presti, prodigieuse virtuose de la guitare.

Lire, voir, écouter . . . !

‘Le huitième jour de la semaine’

Vient de paraître sur « De Braises et d’Ombre » :

‘Le huitième jour de la semaine’

« Le huitième jour de la semaine, voyez-vous, ce doit être quelque chose comme cela : un instant où les choses s’effacent dans les fêtes qu’elles annoncent. »

Christian Bobin (24/04/1951 – 23/11/2022)

A la mémoire de Christian Bobin
parti vers le « Très haut » ce 23 novembre.

Lire, voir, écouter . . . !

‘Brumes’

Vient de paraître sur « De Braises et d’Ombre » :

‘Brumes’

Poème de Oscar Venceslas de Lubicz-Milosz (1877-1939)

Je suis un grand jardin de novembre, un jardin éploré
Où grelottent les abandonnés du vieux faubourg ;
Où la couleur misérable des brumes dit : Toujours !
Où le battement des fontaines est le mot : Jamais…

Lire, voir, écouter . . . !

Ingenuo, ma non troppo !

Vient de paraître sur « De Braises et d’Ombre » :

Ingenuo, ma non troppo !

Joske Siebelink

Une charmante et très douée jeune fille blonde à la console de l’orgue de l’Église luthérienne de Maastricht pour remettre en place quelques fausses vérités délirantes…

Pour le plaisir… et pour sourire !

Lire, voir, écouter . . .  !

‘A une muse folle’

Vient de paraître sur « De Braises et d’Ombre » :

‘A une muse folle’

Allons, insoucieuse, ô ma folle compagne,
Voici que l’hiver sombre attriste la campagne,
Rentrons fouler tous deux les splendides coussins…

Jules Joseph Lefebvre – Odalisque

Un poème de Théodore de Banville extrait de « Les Cariatides » (1842) comme une invitation à une exposition virtuelle de nus empruntés à l’histoire de la Peinture.

La plume et le pinceau,

la rime et la couleur,

le mot, l‘image et l’imaginaire…

Lire, écouter, voir. . . !

« Le désir de peindre »

Vient de paraître sur « De Braises et d’Ombre » :

« Le désir de peindre »

‘Je brûle de peindre celle qui m’est apparue si rarement et qui a fui si vite…’

Charles Baudelaire

Portrait du Fayoum

Petit poème en prose XXXVI de Charles Baudelaire,

                                                     illustré par des portraits du Fayoum

Lire, voir, écouter . . . !

88 touches… seulement !

Vient de paraître sur « De Braises et d’Ombre » :

88 touches… seulement !

Appuyer sur la bonne touche au bon moment… l’instrument fera le reste !

Jean-Sébastien Bach

Ida Pelliccioli (piano)

Bach / Liszt

Prélude et fugue en la mineur pour orgue – BWV 543

Lire, voir, écouter en boucle . . . !

De mots et de lumière…

Vient de paraître sur « De Braises et d’Ombre » :

De mots et de lumière…

« Il y a pour les hommes d’aujourd’hui un chemin intérieur que je connais bien pour l’avoir parcouru dans les deux sens et qui va des collines de l’esprit aux capitales du crime. »

Albert Camus – Retour à Tipasa

« J’ai aimé avec passion cette terre où je suis né, j’y ai puisé tout ce que je suis et je n’ai séparé dans mon amitié aucun des hommes qui y vivent… »

Albert Camus (1913-1960)

Promenade à cloche-pied entre Alger et Tipasa  sur les mots et les souvenirs d’Albert Camus…

Lire, voir, écouter . . . !