Toqué de toccata /3 – Inséparables

Vient de paraître sur « De braises et d’ombre » :

Toqué de toccata /3 – Inséparables

Affirmant que les plus remarquables exemples de toccata étaient dus à Debussy (dernier mouvement de la suite « Pour le piano » et à Ravel (dernier mouvement de la suite « Le Tombeau de Couperin »), Vladimir Jankélévitch, si tendrement proche du piano, les présentait ainsi :

« Celle du Tombeau de Couperin tourne et travaille comme un moteur et martèle l’ivoire inexorablement, et celle de la suite Pour le piano, plus capricieuse, plus féminine, avec je ne sais quelles mourantes vibrations autour des notes… »

Lire, voir, écouter la suite . . .

Le temps – La poésie – Borges

Vient de paraître sur « De braises et d’ombre » :

Le temps – La poésie – Borges

« Je vous propose une citation de Saint-Augustin. Elle me paraît très appropriée.
Il a écrit :
— … Qu’est-ce que le temps ? Si l’on ne me pose pas la question, je sais ce qu’est le temps. Si l’on me pose la question, je ne le sais plus.
J’éprouve un sentiment identique en ce qui concerne la poésie. »

In « Arte poética » – Six conférences – Harvard 1967

Jorge-Luis Borges ((1899-1986)

Borges dit son poème « Arte Poética » :

Mirar el río hecho de tiempo y agua
y recordar que el tiempo es otro río,
saber que nos perdemos como el río
y que los rostros pasan como el agua…

 

Voir que le fleuve est fait de temps et d’eau,
Penser du temps qu’il est un autre fleuve,
Savoir que nous nous perdons comme un fleuve
Et que les destins s’effacent comme l’eau.

Lire, voir, écouter la suite . . .

Toqué de toccata /2 – Fascination

Vient de paraître sur « De braises et d’ombre » :

Toqué de toccata /2 – Fascination

« If you want to be more than a virtuoso … first you have to be a virtuoso. »

Vladimir Horowitz

Vladimir Horowitz (« Satan au clavier ») 1903-1989

Toccata de Francis Poulenc (Mouvement N° 3 extrait de « Trois pièces pour piano »)

Danger d’explosion !

Détonateur . . .

Toqué de toccata /1 – Envoûtement

Vient de paraître sur « De braises et d’ombre » :

Toqué de toccata /1 – Envoûtement

« Toucher » : pour un pianiste tout est là ! Ainsi la toccata, se montre-t-elle, pour l’interprète, comme un exercice particulier, prétexte à exprimer, non sans une certaine liberté, autant sa propre dextérité que les qualités sonores de l’instrument qui défie sa maîtrise…
Pour le plaisir jubilatoire de l’auditeur, souvent ! Pour la reconnaissance et la gloire du musicien, toujours !

[…]

Premier billet introductif d’une série consacrée au partage de ma toquade pour la « toccata ».

Un voyage heureux à travers les chemins éblouissants, mais escarpés, de la virtuosité pianistique. 

Lire, voir, écouter la suite . . .

« Patience dans l’azur »

Vient de paraître sur « De braises et d’ombre » :

« Patience dans l’azur »

J’étais seul, j’attendais, tout mon cœur attendait.
Un jour j’ai lu Valéry. J’ai su que mon attente était finie.

Rainer Maria Rilke

Jean Dupas (1882-1964)

Palme  (Paul Valéry)

De sa grâce redoutable
Voilant à peine l’éclat,
Un ange met sur ma table
Le pain tendre, le lait plat ;
Il me fait de la paupière
Le signe d’une prière
Qui parle à ma vision : …

Lire, voir, écouter la suite . . .

Un prélude arrangé

Vient de paraître sur « De braises et d’ombre » :

Un prélude arrangé

Quel fou s’aventurerait-il à dénombrer les partitions sous lesquelles l’ombre de Jean Sébastien Bach, depuis ce triste jour de juillet 1750, ne prend même pas la précaution de se dissimuler ?

Mirana Faiz – Pianiste chypriote-turque

Les musiciens transcripteurs et arrangeurs des œuvres du Cantor de Leipzig sont légions et il n’est pas si rare d’en découvrir un nouveau, totalement inconnu, au détour d’une page internet. La surprise est parfois très heureuse, comme lorsque, il y a peu, j’ai eu le plaisir de rencontrer la talentueuse vidéo d’une jeune pianiste chypriote-turque interprétant l’arrangement par un illustre inconnu du Prélude en Ut mineur du « Clavier bien tempéré » – Livre I.

Belle occasion pour écouter l’original dans une superbe interprétation du « Glenn Gould islandais », Vikingur Olafsson, avant de rejoindre la jeune Mirana Faiz, son vélo, ses pianos et l’arrangement de Luo Ni.

Lire, voir, écouter la suite . . .