Ma « petite phrase de Vinteuil »

Vient de paraître sur « De braises et d’ombre » :

Ma « petite phrase de Vinteuil »

Harold Knight (1874-1961) – “At The Piano” (1921)

On ne revient pas d’un dîner chez les Verdurin, d’une visite à Guermantes ou d’une après-midi d’amour chez Odette de Crécy, sans avoir « entendu » et « réentendu » jouer, entre les mots des longues périodes de Marcel Proust, l’énigmatique « petite phrase de Vinteuil » qui, bien que tout aussi…

[…]

Chacun de nous possède sa — ou plutôt ses — petite(s) phrase(s) de Vinteuil qui se rattache(nt) très intimement à sa propre culture musicale certes, mais qui, plus…

Lire, voir,écouter la suite . . .

 

Triomphe du temps : un quinquennat, déjà !

Vient de paraître sur « De braises et d’ombre » :

Triomphe du temps : un quinquennat, déjà !

L’homme croit que le Temps se repose
Alors qu’il déploie secrètement ses ailes.
Mais si ses coups sont cachés,
Ses outrages sont ensuite évidents.

Aria de Disinganno (« Il Trionfo del Tempo e del Disinganno » – Haendel)

Georg Friedrich Haendel

Cinq ans ! Cinq années déjà depuis la naïve publication de mon premier billet sur « Perles d’Orphée ». Cinq ans de partage avec vous — toujours plus nombreux, généreux et fidèles — des émotions, le plus souvent poétiques ou musicales, que j’ai pris, depuis, l’habitude de confier à ce journal intime ouvert à tous…

[…]

Cinq ans !
Voilà un anniversaire qui mérite bien un aussi rare enchantement que Maestro Haendel a bien voulu nous confier !!!

Lire, voir, écouter la suite . . .

Jusqu’au plus haut des Cieux… Du plus profond des voix !

Vient de paraître sur « De braises et d’ombre » :

Jusqu’au plus haut des Cieux… Du plus profond des voix !

Nicola Samori – « L’Occhio occidentale »

« Il y a des chants qui, lorsqu’ils se taisent, obligent à écouter un certain silence plus précieux qu’eux-mêmes. »    Albert-Marie Besnard

Voyage vers le Ciel sur une voix de basse profonde exceptionnelle…

Lire, voir, écouter la suite . . .

Saule, pleure pour elle ! … Etta James (Blues – Face 2)

Vient de paraître sur « De braises et d’ombre » :

Saule, pleure pour elle ! … Etta James (Blues – Face 2)

Etta James

Elle pouvait tout chanter, tout, et bien qu’elle n’eût jamais écrit la moindre parole de ses chansons, on entrait toujours de plain pied dans l’émotion qu’elle voulait nous transmettre… On y entre encore, ô…

Willow weep for me
Bend your branches green along the stream that runs to the sea
Listen to my plea
Hear me…

Lire, voir, écouter (écouter !) la suite . . .

S’il lui restait un brin de fierté… Etta James (Blues – Face 1)

Vient de paraître sur « De braises et d’ombre » :

S’il lui restait un brin de fierté… Etta James (Blues – Face 1)

Etta James : légende du Blues — mais aussi diva du Soul Jazz, du Rythm & Blues et du Rock and Roll !

If I had any pride left at all.

I wouldn’t count the times we talked about tomorrow
I wouldn’t sing the lines when some one played our song
On lonely nights

Lire, écouter, voir la suite (surtout écouter !!!) . . .

L’entends-tu ?

Vient de paraître sur « De braises et d’ombre » :

L’entends-tu ?

La voix

« Qui chante là quand toute voix se tait ?
« Qui chante avec cette voix sourde et pure un si beau chant ?
« Serait-ce hors de la ville… »

Philippe Jaccottet

La poésie se joue du temps ! Celle du poète Rückert répond à celle d’un autre poète Jaccottet à travers la musique de Mahler et la voix de José van Dam.

Émotion !!!

Lire, voir, écouter la suite . . .

Le feu aux cordes

Vient de paraître sur « De braises et d’ombre » :

Le feu aux cordes

Deux méthodes pour faire du feu : la friction et la percussion.
Certains choisissent de coupler les deux procédés… Et ça flambe !

La preuve par la virtuosité : une pyromane frappe les cordes en japonais, son complice les frotte en colombien. [ 126 more words ]

Lire, voir, écouter la suite . . .