Sensuel et tragique : Tango

Vient de paraître sur « De braises et d’ombre » :

Sensuel et tragique : Tango

Lorena Tarantino & Gianpiero Galdi – ‘Ariele e Calibano

Comme j’aimerais ne pas trop me tromper en suivant aveuglément ma naïveté première qui s’acharne à me convaincre que le long et minutieux travail préparatoire de ces merveilleux danseurs ne prive en rien leur tango de la part d’inventivité immédiate et d’émotion spontanée qui confère à l’âme de cet art secret et délicat sa véritable substance, l’empreinte intime de son humanité.

[…]

Lire, écouter, voir . . .

Les larmes du drame : « Llorona »

Vient de paraître sur « De braises et d’ombre » :

Les larmes du drame : « Llorona »

Carmen Goett – Llorona

Si Médée, magicienne tragique de la mythologie grecque, devenue mère infanticide par la plume du dramaturge athénien Euripide au 5ème siècle avant J.C., n’a cessé depuis de crier sa colère sur les tréteaux d’Europe, son « double » d’Amérique latine, la « Llorona », la pleureuse, – sans aucun lien de filiation avec son aînée – hante pour sa part toutes les nuits les rivages des mers et des rivières en se lamentant sur ce moment de folie qui l’amena à noyer ses enfants par vengeance envers son époux.   

Une belle chanson iconique pour le peuple mexicain et les populations hispaniques d’Amérique du sud raconte la tragédie de cette femme qui fascine les uns ou terrorise les autres…  « Llorona »

Lire, voir, écouter . . .

 

‘Patauger dans l’eau…’

Vient de paraître sur « De braises et d’ombre » :

‘Patauger dans l’eau…’

« Wade in the Water, wade in the water children.
Wade in the Water. God’s gonna trouble the water. »

Amanda Powell & Ashlee Foreman (sopranos) – Au centre Jeannette Sorrell directrice artistique du groupe Appolo’s Fire

Aussi beau, aussi enjoué, aussi profond soit-il, un Negro Spiritual ne se limite pas, le plus souvent, à n’être qu’un chant fraternel ou spirituel.

Pour les esclaves afro-américains du Sud des États Unis, au XIXème siècle, dont le salut se réduisait à la seule réussite de leur fuite vers le Nord, beaucoup de ces chants, utilisés comme des outils codés de communication sur les chemins clandestins de l’exode, contribuaient à leur survie.

Dépouillés des haillons poussiéreux des chemins certains reviennent sous les ors éclatants de la scène pour rendre hommage aux passeurs, esclaves comme eux, qui jadis, à l’instar de la noble Harriet Tubman, les entonnaient pour guider discrètement le pas des malheureux.

Lire, voir, écouter . . .

Tristesse

Vient de paraître sur « De braises et d’ombre » :

Tristesse

Adieu tristesse,
Bonjour tristesse…

Tu n’es pas tout à fait la misère,
Car les lèvres les plus pauvres te dénoncent
Par un sourire.

Paul Eluard

Ψ

Voix d’ange et musiciens aussi jeunes que talentueux pour faire fête à la saudade brésilienne entre jazz et bossa-nova

Alba Armengou

Lire, voir, écouter… danser !

Here’s to life

Vient de paraître sur « De braises et d’ombre » :

Here’s to life

I have learned that all you give is all you get
So give it all you’ve got*

Shirley Horn – (1934-2005) – Photo 1991

« Le retour de Shirley Horn au devant de la scène à l’âge mûr a révélé au grand public une chanteuse d’une rare authenticité, chez qui l’émotion la plus pure se conjuguait à une musicalité sans pareille dont témoignait son aura auprès des musiciens. »

Vincent Bessières – Directeur de la revue « Jazz & People »

* J’ai appris  que tout ce qu’on donne est tout ce qu’on obtient
Alors donne tout ce que tu as reçu

Lire, voir, ÉCOUTER . . .

Et Cendrillon chante…

Vient de paraître sur « De braises et d’ombre » :

Et Cendrillon chante…

« On sait bien que les contes de fées
c’est la seule vérité de la vie. »

Saint-Exupéry

Wallis Giunta (mezzo-soprano) – « La Cinderella » de Rossini – Seattle Opera 2019

« Una volta c’era un re… »

Lire, voir, écouter . . .

Poor Butterfly !

Vient de paraître sur « De braises et d’ombre » :

Poor Butterfly !

If you have to ask what jazz is, you’ll never know.

Louis Armstrong

Nous connaissons tous, de près ou de loin, le tragique destin de cette jolie jeune fille japonaise, séduite, abandonnée et trahie par un officier américain, Madame Butterfly, que Puccini met en scène dans son inoubliable opéra éponyme.

Son histoire a inspiré deux compositeurs de chansons du Broadway de 1916. Ils écrivent un succès : « Poor Butterfly ».

Sa reprise dans les années 1950 fait de ce morceau un « standard » du jazz que les plus grands musiciens du genre font entrer dans la légende.

Les années n’ont pas de prise sur ce titre qui a fait figure de signature des programmes de la grande Sarah Vaughan.

Et, pour notre bonheur, ça continue… pour le meilleur !

La preuve avec Cécile McLorin Salvant, a cappella ou en formation…

Lire, voir, écouter . . .

Ange-gardien

Vient de paraître sur « De braises et d’ombre » :

Ange-gardien

L’ange est le musicien du silence de Dieu

Dominique Ponnau
(Directeur honoraire de l’École du Louvre)

« Entidade » – Yamandu Costa et Mônica Salmaso

« Entidade » (que j’ai voulu traduire par ange-gardien), c’est le titre d’une des nombreuses chansons brésiliennes composées par le magistral guitariste Yamandu Costa sur des textes de son illustre aîné, le grand poète brésilien contemporain Paulo-Cesar Pinheiro.

Filtrant entre les voiles sonores, pâles et ombreux, que tissent les cordes d’une guitare, la douceur rassurante d’une voix amie évoque le mystère de cette invisible présence supposée nous accompagner toujours.

 L’envie d’y croire nous gagne…

Lire, voir, écouter . . .

Positive attitude

Vient de paraître sur « De braises et d’ombre » :

Positive attitude

Marianela NuñezNela par Andy Margetson

Quelques conseils très sérieux (évidemment), et illustrés (cela va de soi) pour trouver la « positive attitude » en ces temps perturbés (pour le moins) :

Tout commence par le grand débarras du garage…

Lire, voir, écouter la suite . . .