Mais vieillir… ! – 16 – ‘L’inconfiance’

Vient de paraître sur « De Braises et d’Ombre » :

Mais vieillir… ! – 16 – ‘L’inconfiance’

Elle sait les manques,
les chemins à rebrousse jeunesse,
les miroirs perfides…

Ile Eniger

D’un regard honnête et plein d’une profonde humanité, Ile Eniger, refusant tout effet d’époque, appréhende avec des mots justes et vrais cet inéluctable passage vers un autre âge, troublant, questionnant, inquiétant, que chaque femme doit un jour affronter et franchir.

Infiniment, intimement féminin !

Lire, voir, écouter . . .

Mais vieillir… ! – 15 – ‘Tard dans la vie’

Vient de paraître sur « De Braises et d’Ombre » :

Mais vieillir… ! – 15 – ‘Tard dans la vie’

De ma vie, je n’aurai jamais rien su faire de particulièrement remarquable pour la gagner, ni pour la perdre.

Pierre Reverdy

Pierre Reverdy par Modigliani

Un poème, parmi les derniers, de Pierre Reverdy qui affirmait avec passion – et raison – que l’œuvre constitue le seul lieu de rendez-vous qui vaille entre le poète et les autres hommes…

Il prétendait également que la diction était une véritable trahison du poète. Sa trop grande propension à l’indépendance, avec la part narcissique qu’elle nourrit inévitablement, l’avait peut-être empêché de considérer que l’interprétation, la réappropriation de la parole de l’auteur, n’étaient au fond que la conséquence naturelle d’un rendez-vous pleinement réussi.

Lire, voir, écouter . . .

Mais vieillir… ! – 14 – Ensemble

Vient de paraître sur « De Braises et d’Ombre » :

Mais vieillir… ! – 14 – Ensemble

« Le véritable amour, toujours modeste, n’arrache pas ses faveurs avec audace, il les dérobe avec timidité. […] »

Jean-Jacques Rousseau

Van Dyck – double portrait de couple – 1619

Serge Reggiani, longtemps après Jean-Jacques Rousseau, porte un même juste regard sur le couple qui se continue à travers les ans.

Les valeurs vraies ne subissent pas, au fond, les déprédations du temps qui passe. Elles ne s’altèrent pas, mais s’adaptent aux formes et aux langages des saisons de l’homme.

Lire, écouter  « Le Vieux Couple ». . .

Mais vieillir… ! – 12 – ‘A la dérive’

Vient de paraître sur « De Braises et d’Ombre » :

Mais vieillir… ! – 12 – ‘A la dérive’

En vain, en vain je lutte
pour m’emparer des jours
qui bruyamment m’emportent.

Le poète italien Vincenzo Cardarelli (dessinateur inconnu)

Poème ‘A la dérive’ de Vincenzo Cardarelli dit en français et en italien.

La version originale est dite par Vittorio Gassman et illustrée par des peintures du peintre norvégien Edvard Munch.

Lire, voir, écouter . . .

 

Mais vieillir… ! – 11 – Si jeunesse savait, si vieillesse pouvait

Vient de paraître sur « De Braises et d’Ombre » :

Mais vieillir… ! – 11 –

Si jeunesse savait, si vieillesse pouvait

Quand on est jeune, l’âge ne signifie rien
Je n’y avais jamais prêté attention

Jusqu’à ce qu’un jour vienne ce vieil homme

Et voici ce qu’il m’a dit :

Orson Welles – « I know what it is to be young »

Orson Welles (1915-1985)

« Je sais ce que c’est d’être jeune »

Écouter la sagesse du vieil homme . . .

Mais vieillir… ! – 10 – À la mort

Vient de paraître sur « De Braises et d’Ombre » :

Mais vieillir… ! – 10 – À la mort

Mourir persuadés
qu’il n’y a pas de plus beau voyage.

Vincenzo Cardarelli

Ray Donley

Seuls les poètes, je crois, peuvent interpeller la mort sans crainte ni défiance. L’adjurer même, avec la simplicité et l’humilité de l’homme qui sait. Et avec éventuellement ce soupçon d’humour qui pourrait presque le rendre invincible…Presque !

Le poète italien Vincenzo Cardarelli adresse à la mort son vœu ultime.

Lire, voir, écouter . . .

Mais vieillir… ! – 9 – ‘Hier c’est la jeunesse…’

Vient de paraître sur « De Braises et d’Ombre » :

Mais vieillir… ! – 9 – ‘Hier c’est la jeunesse…’

Pour que les lignes de ses mains
Se continuent dans d’autres mains

Paul Eluard – Poésie ininterrompue

Valentine Hugo – Portrait de Paul Eluard (1932)

Un extrait de « Poésie ininterrompue » de Paul Eluard :

Lire, écouter, voir . . .

Mais vieillir…! – 8 – ‘Éloge de la vieillesse’

Vient de paraître sur « De Braises et d’Ombre » :

Mais vieillir…! – 8 – ‘Éloge de la vieillesse’

Giorgione – Les trois âges de l’homme

« Lorsque l’homme commence à décliner, après avoir atteint le faîte de son existence, il se débat ainsi contre la mort, les flétrissures de l’âge, contre le froid de l’univers qui s’insinue en lui, contre le froid qui pénètre son propre sang. Avec une ardeur renouvelée, il se laisse… »

Extrait de Éloge de la vieillesse – Hermann Hesse

Musique : Maurice Ravel – Quatuor à cordes en Fa majeur
2ème Mouvement – « Assez vif & très rythmé »
Quatuor Hagen  –
Concert hall – Mozarteum, Salzburg (2000)

Lire, écouter. . . « Trembler et sourire » !

Mais vieillir…! – 7 – ‘Yesterday when I was young’

Vient de paraître sur « De Braises et d’Ombre » :

Mais vieillir…! – 7 – ‘Yesterday when I was young’

 

« There are so many songs in me that won’t be sung. »

Willie Nelson 2021 (88 ans)

Willie Nelson chante « Yesterday when I was young »
– « Hier encore » – 
de Charles Aznavour

Écouter, et écouter, et écouter . . .

Mais vieillir…! – 4 – Borges – Le temps

Vient de paraître sur « De braises et d’ombre » :

Mais vieillir…! – 4 – Borges – Le temps

Le temps est la substance dont je suis fait.
Le temps est un fleuve qui m’emporte, mais je suis le fleuve ;
c’est un tigre qui me déchire, mais je suis le tigre ;
c’est un feu qui me consume, mais je suis ce feu.

 « Nouvelle réfutation du temps » (1947)

Jorge Luis Borges (1899-1986 ).
Photo by Ulf Andersen / Getty Images

 

Et quelques autres citations sur le temps par ce guide de génie sans qui visiter la Bibliothèque de Babel serait aussi vain que traverser le désert sans eau.

Lire, méditer, s’inspirer (peut-être) . . .