Kuusi* – Valse avec ton arbre !

Vient de paraître sur « De braises et d’ombre » :

Kuusi* – Valse avec ton arbre !

*Kuusi : l’épicéa, en finnois ;  en anglais, the spruce.

Jardin d’Albert Khan (www.frawsy.com)

« En argot les hommes appellent les oreilles des feuilles
c’est dire comme ils sentent que les arbres connaissent la musique
mais la langue verte des arbres…

Clare Hammond – piano –  joue Sibelius : « Kuusi »

Lire, voir, écouter la suite . . .

Les barbares

Vient de paraître sur « De braises et d’ombre » :

Les barbares

Raphaël – École de philosophes à Athènes – 1509

En attendant les barbares

– Qu’attendons-nous, rassemblés sur l’agora ?

– On dit que les Barbares seront là aujourd’hui.

– Pourquoi cette léthargie, au Sénat ?
Pourquoi les sénateurs restent-ils sans légiférer ?

Parce que les Barbares seront là aujourd’hui.
À quoi bon…

[…]

A propos de Constantin Cavafy :

« Toute une vie en chuchotements et grisaille et des poèmes qui ont pourtant fondé vers le début du vingtième siècle la poésie grecque contemporaine. Comme Kafka… »

 

Voir, lire, écouter la suite . . .

« Mon choix le plus doux ! »

Vient de paraître sur « De braises et d’ombre » :

« Mon choix le plus doux ! »

Disparaître dans la seule contemplation du monde…
Une minute, un jour, le reste d’une vie…
S’abreuver à…

Henry Purcell (1659-1695)

« Ô solitude, my sweetest choice » d’Henry Purcell, magnifiquement servi par la voix d’Anne Sofie Von Otter accompagnée au théorbe par Jakob Lindberg sur des images superbes d’Elisabeth Gadd.

Le baroque en majesté !

Lire, voir,écouter la suite . . .

« La faille du crépuscule… »

Vient de paraître sur « De braises et d’ombre » :

« La faille du crépuscule… »

Je le sais, je mourrai au crépuscule, ou le matin ou le soir !
Auquel des deux, avec lequel des deux – ça ne se commande pas !
Ô s’il était possible que mon flambeau s’éteigne deux fois :

Je suis passée sur terre d’un pas de danse ! …

[…]

Marina Tsvétaïéva (1892-1941

 

 

« Il n’a pas retenti de voix plus passionnée que la sienne » (Joseph Brodsky)

 

Lire, voir, écouter la suite. . .

« Goin’ home » : itinéraire d’une mélodie

Vient de paraître sur   « De braises et d’ombre » :

« Goin’ home » : itinéraire d’une mélodie

Paul Robeson (basse) 1898-1976 – Voice of the century

Étrange écho de Negro spirituals dans ces mots de l’écrivain russe Anton Tchekhov ! Et pourtant, ce ne sont pas les chants nostalgiques afro-américains qui les ont inspirés, mais…

Antonín Leopold Dvořák (1841-1904)

Voilà donc le riche itinéraire du Largo du deuxième mouvement de la Symphonie du Nouveau Monde : une mélodie élégiaque imprégnée des senteurs des forêts de Bohème, mâtinée de la sueur âcre des esclaves cueilleurs de coton, saupoudrée de bribes des légendes indiennes du Wisconsin ou du Minnesota qui peuplent la poésie de Henry...

Billet en deux parties

Lire, voir, écouter la suite . . .

 

Fête de la musique

Vient de paraître sur   « De braises et d’ombre » :

Fête de la musique

Si, comme moi, pour la fête de la « musique » de ce soir, vous rêvez d’être sourd, ne fermez pas vos pavillons sans vous être accordé auparavant un dernier formidable plaisir, une sorte de cigarette du condamné : cinq prodigieuses minutes de MUSIQUE… jouées par une bande de jeunes comme on aimerait en trouver beaucoup au coin de nos rues chaque 21 juin !

Lire, voir, écouter la suite . . .