« Il en rougit, le traître. »

Cyrano caricature

Pardon, je « nez » pas pu résister…

Un jeune homme irrité – peut-être vous? – s’adresse à son aîné – pourquoi pas votre serviteur? – et lui reproche de ne chercher l’inspiration de ses billets que dans le passé.

Le jeune homme

Diable ! Assez! Assez!, Une fois encore, Monsieur,
C’est dans vos souvenirs, peut-être vos regrets,
De votre âge, sans doute, un effet vicieux,
Que vous souhaitez nous réunir, et en congrès !
Mais que redoutez-vous de la modernité ?
Inéluctablement, et pour chaque projet,
Voyage séducteur de nos curiosités,
C’est d’abord du retour que l’on fait le trajet !
Pour parler de théâtre, allez chercher Rostand,
Et pourquoi pas, encore, ressortez Cyrano !
Un seul acteur pour vous, – ayez l’œil sanglotant -,
Incarna le héros ? C’est Daniel Sorano ?
°
Le vieil homme
A la modernité j’adresse un grand Merci !
Elle a su inventer un miroir si profond
Où l’on rencontre « hier » sous des traits bien précis.
L’image est fatiguée, mais le nez du bouffon
Est plus vrai que jamais. Tristes ou égrillards,
Les yeux du mousquetaire jettent encor leur feu :
Le temps n’a pas ôté la vie de ce regard.
Ce héros malheureux a connu bien des jeux :
Tant de fois Bergerac est mort assassiné,
Sur quelques scènes parfois Dionysos l’encensa,
Mais quand à Sorano il confia son nez
Le rideau s’empourpra, pour toujours…
                                                                     … Comme ça :

Ces vidéos sont extraites de la pièce réalisée pour la télévision française par Claude Barma et diffusée en 1960.

Les acteurs : Cyrano – Daniel Sorano, Roxane – Françoise Christophe, Christian – Michel Le Royer

Un DVD de ce diamant théâtral existe, voici le lien vers Amazon