Dieu?… ou Bach?

« Sans Bach, la théologie serait dépourvue d’objet, la Création fictive, le néant péremptoire ».

« S’il y a quelqu’un qui doit tout à Bach, c’est bien Dieu. »


Emile-Michel Cioran (1911-1995)  in « Syllogismes de l’amertume » -1952

°

Extrait de l’oratorio « Matthäuspassion » (Passion selon Saint-Matthieu) – J.S. Bach

Prends pitié de moi, Seigneur
Voici mes larmes,
Vois, mon cœur et mes yeux
pleurent amèrement devant toi
Prends pitié de moi, Seigneur.

Delphine Galou, contralto – François-Marie Drieux, violon solo – Ensemble Les Siècles, François-Xavier Roth (direction)

« La valeur n’attend pas le nombre des années. »

« Le programme en quelques siècles »

On supprimera la Foi

Au nom de la Lumière,

Puis on supprimera la lumière.

On supprimera l’Âme

Au nom de la Raison,

Puis on supprimera la raison.

On supprimera la Charité

Au nom de la Justice

Puis on supprimera la justice.

On supprimera l’Amour

Au nom de la Fraternité,

Puis on supprimera la fraternité.

On supprimera l’Esprit de Vérité

Au nom de l’Esprit critique,

Puis on supprimera l’esprit critique.

On supprimera le Sens du Mot

Au nom du Sens des mots,

Puis on supprimera le sens des mots.

On supprimera le Sublime

Au nom de l’Art,

Puis on supprimera l’art.

On supprimera les Écrits

Au nom des Commentaires,

Puis on supprimera les commentaires.

On supprimera le Saint

Au nom du Génie,

Puis on supprimera le génie.

On supprimera le Prophète

Au nom du Poète,

Puis on supprimera le poète.

On supprimera l’Esprit,

Au nom de la Matière,

Puis on supprimera la matière.

AU NOM DE RIEN ON SUPPRIMERA L’HOMME ;

ON SUPPRIMERA LE NOM DE L’HOMME ;

IL N’Y AURA PLUS DE NOM ;

NOUS Y SOMMES.

             Armand Robin  – Les Poèmes Indésirables

           Musique : Sappho de Mytilene – A. Ionatos & N. Venetsanou