L’art du baiser : Le baiser de l’art

Tristan : Amie, qu’est-ce donc qui vous tourmente?

Yseult : L’amour de vous.

Alors il posa ses lèvres sur les siennes.

Un clic sur une image ouvre sa galerie (pêle-mêle)

« Son gia mille e tre ! »

Le baiser de la pierre

Le baiser des mots

« Baiser, rose trémière au jardin des caresses » (Verlaine)

« Et ces plis roses sont les lèvres
De mes désirs inapaisés,
Mettant au corps dont tu les sèvres
Une tunique de baisers. »
(Théophile Gautier)

« Partons dans un baiser pour un monde inconnu » (Alfred de Musset)

« Lèvres! Lèvres! Baiser qui meurt, baiser qui mord. Lèvres! Lit de l’amour profond comme la mort. » (Albert Samain – « Jardin de l’infante »)

« Les baisers d’une femme sincère ont un miel divin qui semble mettre dans cette caresse une âme, un feu subtil par lequel le cœur est pénétré. » (Balzac)

« Deux cœurs qui s’aiment, n’allez pas chercher plus loin la poésie ; et deux baisers qui dialoguent, n’allez pas chercher plus loin la musique. » (Victor Hugo – « L’homme qui rit »)

« Un baiser, mais à tout prendre, qu’est-ce ? Un serment fait d’un peu plus près, une promesse plus précise, un aveu qui veut se confirmer, un point rose qu’on met sur l’i du verbe aimer ; c’est un secret qui prend la bouche pour oreille. » (E. Rostand – « Cyrano »)

« Tu répands des parfums comme un soir orageux ; Tes baisers sont un philtre et ta bouche une amphore. » (Baudelaire – « Hymne à la beauté »)

« Pour celui qui boit le soir, les gorgées sont des baisers à toutes les femmes absentes. » (Erri De Luca – « Le contraire de un »)

« C’est dans le baiser, dans le seul baiser qu’on croit parfois sentir cette impossible union des âmes que nous poursuivons, cette confusion des cœurs défaillants. » (Maupassant – « Le baiser »)

« Au cœur, quel pincement bizarre ! Baiser, festin d’amour, dont je suis le Lazare ! » (E. Rostand« Cyrano »)

« Pour un regard de toi je donnerais mon travail et ma peine ; pour un sourire, ma vie ; pour un baiser, mon âme ! » (V. Hugo – « Marie Tudor »)

« Le baiser n’est qu’une préface pourtant. Mais une préface charmante, plus délicieuse que l’œuvre elle-même, une préface qu’on relit sans cesse, tandis qu’on ne peut pas toujours… relire le livre. » (Maupassant – « Le baiser »)

« Penche tes lèvres sur moi, et qu’au sortir de ma bouche mon âme repasse en toi! » ( Diderot)

« Chaque baiser appelle un autre baiser. Ah ! dans ces premiers temps où l’on aime, les baisers naissent si naturellement ! » (Proust – « Du côté de chez Swann »)

« Le baiser sur les lèvres a été inventé par les amants pour ne pas dire de bêtises. » (Tristan Bernard)

Le baiser de la toile

Le baiser de la pellicule

Bons baisers! A bientôt!

♦♦♦

« Il en rougit, le traître. »

Cyrano caricature

Pardon, je « nez » pas pu résister…

Un jeune homme irrité – peut-être vous? – s’adresse à son aîné – pourquoi pas votre serviteur? – et lui reproche de ne chercher l’inspiration de ses billets que dans le passé.

Le jeune homme

Diable ! Assez! Assez!, Une fois encore, Monsieur,
C’est dans vos souvenirs, peut-être vos regrets,
De votre âge, sans doute, un effet vicieux,
Que vous souhaitez nous réunir, et en congrès !
Mais que redoutez-vous de la modernité ?
Inéluctablement, et pour chaque projet,
Voyage séducteur de nos curiosités,
C’est d’abord du retour que l’on fait le trajet !
Pour parler de théâtre, allez chercher Rostand,
Et pourquoi pas, encore, ressortez Cyrano !
Un seul acteur pour vous, – ayez l’œil sanglotant -,
Incarna le héros ? C’est Daniel Sorano ?
°
Le vieil homme
A la modernité j’adresse un grand Merci !
Elle a su inventer un miroir si profond
Où l’on rencontre « hier » sous des traits bien précis.
L’image est fatiguée, mais le nez du bouffon
Est plus vrai que jamais. Tristes ou égrillards,
Les yeux du mousquetaire jettent encor leur feu :
Le temps n’a pas ôté la vie de ce regard.
Ce héros malheureux a connu bien des jeux :
Tant de fois Bergerac est mort assassiné,
Sur quelques scènes parfois Dionysos l’encensa,
Mais quand à Sorano il confia son nez
Le rideau s’empourpra, pour toujours…
                                                                     … Comme ça :

Ces vidéos sont extraites de la pièce réalisée pour la télévision française par Claude Barma et diffusée en 1960.

Les acteurs : Cyrano – Daniel Sorano, Roxane – Françoise Christophe, Christian – Michel Le Royer

Un DVD de ce diamant théâtral existe, voici le lien vers Amazon