Demain l’homme? – L’art et la question!

Bart Hess - Homme bulle

Parce qu’il utilise les techniques de son temps, parce qu’il sait les combiner entre elles, créant ainsi des moyens nouveaux d’expression de sa sensibilité exacerbée , l’artiste, d’une manière générale, semble bien se présenter comme un visionnaire des mondes à venir. Tout au moins propose-t-il une possible réalité amplifiée d’un devenir inconnu, qui nous dérange, nous heurte parfois, mais ne peut nous laisser dans l’indifférence. Tout simplement parce que nous ne pouvons rester insensible à la représentation allégorique qu’il nous donne de nous-même.

Ainsi, Bart Hess, jeune artiste contemporain de moins de 30 ans, qui explore en les combinant avec talent les techniques nouvelles de la matière, de la photographie, de la vidéo et de l’animation.

De cette pluridisciplinarité Bart Hess offre une expression artistique tout à fait actuelle, troublante et particulièrement esthétique, proposant parfois en forme de ballet moderne, un pas de deux dans lequel l’homme doit se battre contre l’inertie de la matière, sans que l’on sache au fond qui, de l’une ou de l’autre est le véritable créateur.

Après tout, il ne devrait pas être surprenant que l’art constitue une voie vers les questions ontologiques.

Bart Hess est un designer hollandais qui, pour cette performance de 2011, « Liquified », dont sont extraites les vidéos ci-dessous, a utilisé les filtres proposés par les logiciels, comme par exemple « Photoshop », pour rendre l’impression combinée de liquéfaction et de métamorphose.

••

Vision de mode vestimentaire :

•••

L’art du baiser : Le baiser de l’art

Tristan : Amie, qu’est-ce donc qui vous tourmente?

Yseult : L’amour de vous.

Alors il posa ses lèvres sur les siennes.

Un clic sur une image ouvre sa galerie (pêle-mêle)

« Son gia mille e tre ! »

Le baiser de la pierre

Le baiser des mots

« Baiser, rose trémière au jardin des caresses » (Verlaine)

« Et ces plis roses sont les lèvres
De mes désirs inapaisés,
Mettant au corps dont tu les sèvres
Une tunique de baisers. »
(Théophile Gautier)

« Partons dans un baiser pour un monde inconnu » (Alfred de Musset)

« Lèvres! Lèvres! Baiser qui meurt, baiser qui mord. Lèvres! Lit de l’amour profond comme la mort. » (Albert Samain – « Jardin de l’infante »)

« Les baisers d’une femme sincère ont un miel divin qui semble mettre dans cette caresse une âme, un feu subtil par lequel le cœur est pénétré. » (Balzac)

« Deux cœurs qui s’aiment, n’allez pas chercher plus loin la poésie ; et deux baisers qui dialoguent, n’allez pas chercher plus loin la musique. » (Victor Hugo – « L’homme qui rit »)

« Un baiser, mais à tout prendre, qu’est-ce ? Un serment fait d’un peu plus près, une promesse plus précise, un aveu qui veut se confirmer, un point rose qu’on met sur l’i du verbe aimer ; c’est un secret qui prend la bouche pour oreille. » (E. Rostand – « Cyrano »)

« Tu répands des parfums comme un soir orageux ; Tes baisers sont un philtre et ta bouche une amphore. » (Baudelaire – « Hymne à la beauté »)

« Pour celui qui boit le soir, les gorgées sont des baisers à toutes les femmes absentes. » (Erri De Luca – « Le contraire de un »)

« C’est dans le baiser, dans le seul baiser qu’on croit parfois sentir cette impossible union des âmes que nous poursuivons, cette confusion des cœurs défaillants. » (Maupassant – « Le baiser »)

« Au cœur, quel pincement bizarre ! Baiser, festin d’amour, dont je suis le Lazare ! » (E. Rostand« Cyrano »)

« Pour un regard de toi je donnerais mon travail et ma peine ; pour un sourire, ma vie ; pour un baiser, mon âme ! » (V. Hugo – « Marie Tudor »)

« Le baiser n’est qu’une préface pourtant. Mais une préface charmante, plus délicieuse que l’œuvre elle-même, une préface qu’on relit sans cesse, tandis qu’on ne peut pas toujours… relire le livre. » (Maupassant – « Le baiser »)

« Penche tes lèvres sur moi, et qu’au sortir de ma bouche mon âme repasse en toi! » ( Diderot)

« Chaque baiser appelle un autre baiser. Ah ! dans ces premiers temps où l’on aime, les baisers naissent si naturellement ! » (Proust – « Du côté de chez Swann »)

« Le baiser sur les lèvres a été inventé par les amants pour ne pas dire de bêtises. » (Tristan Bernard)

Le baiser de la toile

Le baiser de la pellicule

Bons baisers! A bientôt!

♦♦♦

« Allumer… le feu! »

« Si le feu brûlait ma maison, qu’emporterais-je ? J’aimerais emporter le feu… »                  Jean Cocteau  (« Clair-obscur »)

« Enfer chrétien, du feu. Enfer païen, du feu. Enfer mahométan, du feu. Enfer hindou, des flammes. A en croire les religions, Dieu est né rôtisseur. »                                                          Victor Hugo (« Choses vues »)

En cliquant sur la photo on remonte vers son auteur.

Sans titre

smoke06

D'eau et de feu

Fire incantation

Flower

Cracheur de feu / Palais de Tokyo

Paquet cadeau

fireM

Fire Poi

Under the Bridge

Lizzi_swirl_tree

Guy Fawkes Night

Fireworks on New Years Eve

DSC_0328