Toqué de toccata /9 – II – Marquises des anches

Vient de paraître sur « De braises et d’ombre » :

Toqué de toccata /9 – II – Marquises des anches

Orgue de l’église des Carmélites – Porto

Eugène Gigout en 1890, Léon Boëllmann quelques années plus tard, et Louis Vierne dans le premier quart du XXème, entre autres musiciens, ont composé, dans l’ esprit nouveau qui depuis Widor anime le retour de la toccata, de remarquables pièces du genre. Malgré l’excellent accueil que chacune d’elles a reçu, aucune n’aura obtenu la consécration dont furent, et sont encore, honorées leurs aînées.
Ainsi me suis-je permis, avec la même audace et le même sourire que précédemment, de baptiser ces nouvelles venues « marquises des anches », elles qui ne peuvent prétendre au titre de « madones des sommiers » que j’ai voulu réserver aux incontournables toccatas de Jean-Sébastien Bach et de Charles-Marie Widor.

Lire, voir, écouter . . .