Toqué de toccata /10 – Mes « matriochkas »

Vient de paraître sur « De braises et d’ombre » :


Toqué de toccata /10 – Mes « matriochkas »

Serge Prokofiev, Dimitri Chostakovitch et Aram Khatchatourian (vers 1945)

 

Dès le début du XXème siècle, les compositeurs et pianistes russes, comme leurs confrères européens, prennent le plus grand goût au style de la toccata.

Très tôt, le jeune Sergueï Prokofiev va composer des pièces d’une audacieuse virtuosité, inspirée du style de la toccata, pour ses exercices personnels d’abord, puis pour la publication. Si la « Toccata en Ré mineur – opus 11 » affiche clairement son genre dans son intitulé, certaines autres pièces, authentiques perles du genre, n’en porteront pas le nom, cachées qu’elles seront derrière d’autres appellations, comme le Finale de la 7ème sonate, par exemple. Un joyau du genre.

De la même manière, nombre des compositeurs qui succèdent à cet enfant terrible de la musique russe, eux aussi épris du style de la toccata, dissimulent derrière d’autres intitulés, indications de tempo ou type de mouvement, les toccatas qu’ils composent et que seule l’écoute révèle. 

Une toccata dans un prélude de Chostakovitch, une autre dans un mouvement au titre presque romantique d’une sonate de Myaskovsky…

Jeu de poupées russes musicales au cours duquel j’ai choisi, pour le plaisir, quelques « matriochkas »…

Lire, voir, écouter . . .