Souviens-toi quand…

 » Dante, pourquoi dis-tu qu’il n’est pire misère
Qu’un souvenir heureux dans les jours de douleur ?
Quel chagrin t’a dicté cette parole amère,
Cette offense au malheur ? « 

                                             Alfred de Musset (Souvenir)

Remember when…

C’est d’abord le titre d’une jolie chanson écrite et interprétée par un artiste incontournable de la musique « Country » américaine.

C’est aussi le titre de la très touchante vidéo d’animation que les studios Pixar (Disney) ont réalisée pour illustrer les paroles de la chanson.

Images simples, sans prétention, sensibles, naïves au goût de certains, mais chargées d’une saine émotion soutenue par la tendre mélodie et la voix caressante d’Alan Jackson.

Tout y semble si réel… Si poétique aussi!

Souviens-toi quand
J’étais jeune
Et toi aussi
Le temps semblait tranquille
Et l’amour était tout ce que nous possédions
Tu étais la première
Et j’étais le premier
Nous avons fait l’amour
Et puis tu as pleuré
Souviens-toi quand…

Souviens-toi quand
Nous avons fait des vœux
Nous nous sommes promenés
Avons échangé nos cœurs
Pris ensemble un départ
Oui c’était difficile
Nous avons vécu et appris
La vie nous a donné des soucis
Nous avons connu des joies
Bien des difficultés aussi
Souviens-toi quand…

Souviens-toi quand
Nos anciens sont morts
Quand nos enfants sont nés
Comme la vie changeait alors
Détruits, réconfortés
Nous nous sommes retrouvés
Éclatés en morceaux
Et nos cœurs brisés
Souviens-toi quand…

Souviens-toi quand
Le bruit des petits pas
Était notre musique
Nous dansions
Semaine après semaine
L’amour était revenu
La confiance rétablie
Promise à ne plus être abandonnée
Souviens-toi quand…

Souviens- toi quand
La trentaine semblait si vieille
Maintenant regarde en arrière
Il n’y a qu’un pas
Jusqu’à aujourd’hui
Ce jour-là nous nous sommes
Dit que nous referions pareil
Souviens-toi quand…

Souviens-toi quand
Nous avons imaginé
Nos cheveux grisonnants
Que les enfants
Grandiraient et partiraient
Que nous ne serions pas tristes
Que nous serions très heureux
Pour toute la vie que nous aurions
Et dont nous nous souviendrons quand…
Souviens-toi quand…

Ω

Et plus tard, quand il ne reste plus de place dans le cœur que pour les souvenirs…

Ω

 » Je me dis seulement :  » À cette heure, en ce lieu,
Un jour, je fus aimé, j’aimais, elle était belle. « 
J’enfouis ce trésor dans mon âme immortelle,
Et je l’emporte à Dieu ! « 

                                               Alfred de Musset (Souvenir)

Ω Ω Ω

Demain l’homme? – L’art et la question!

Bart Hess - Homme bulle

Parce qu’il utilise les techniques de son temps, parce qu’il sait les combiner entre elles, créant ainsi des moyens nouveaux d’expression de sa sensibilité exacerbée , l’artiste, d’une manière générale, semble bien se présenter comme un visionnaire des mondes à venir. Tout au moins propose-t-il une possible réalité amplifiée d’un devenir inconnu, qui nous dérange, nous heurte parfois, mais ne peut nous laisser dans l’indifférence. Tout simplement parce que nous ne pouvons rester insensible à la représentation allégorique qu’il nous donne de nous-même.

Ainsi, Bart Hess, jeune artiste contemporain de moins de 30 ans, qui explore en les combinant avec talent les techniques nouvelles de la matière, de la photographie, de la vidéo et de l’animation.

De cette pluridisciplinarité Bart Hess offre une expression artistique tout à fait actuelle, troublante et particulièrement esthétique, proposant parfois en forme de ballet moderne, un pas de deux dans lequel l’homme doit se battre contre l’inertie de la matière, sans que l’on sache au fond qui, de l’une ou de l’autre est le véritable créateur.

Après tout, il ne devrait pas être surprenant que l’art constitue une voie vers les questions ontologiques.

Bart Hess est un designer hollandais qui, pour cette performance de 2011, « Liquified », dont sont extraites les vidéos ci-dessous, a utilisé les filtres proposés par les logiciels, comme par exemple « Photoshop », pour rendre l’impression combinée de liquéfaction et de métamorphose.

••

Vision de mode vestimentaire :

•••

L’amour des mots

Très émouvant ce conte qui n’est pas, vraiment pas, réservé aux enfants! Une belle illustration poétique de l’amour des mots et de leur pouvoir magique.
Merci à « longbull13 »!

Landcheyenne

Dans un pays où les habitants ce nourrissent de lettres et de mots cueillis dans les arbres, Nadal, un bûcheron des mots, fait une rencontre qui change sa vie..
Grand Prix du Jury meilleur court métrage d’animation 2010, Festival du Film Indépendant de Washington DCSélection officielle Annecy 2009 – Prix du jury au festival « Les Nuits Magiques » de Bègles 2009 : meilleur court métrage

Le bucheron des mots - blog landcheyenne

Voir l’article original