Danser et mourir

Othello, le maure de Venise, manipulé par les fourberies de Iago furieux d’avoir été éloigné du pouvoir, finit par croire que Desdémone, sa jeune épouse, lui est infidèle. Il décide de la tuer.

Alessandra Ferri et Marcelo Gomes interprètent la scène dans une chorégraphie que Lar Lubovitch a écrite en 1997, à partir de la pièce de Shakespeare, sur une musique d’Elliot Goldenthal.

Exacerbation de la passion qui mène au drame, grandeur de la partition musicale qui le sous-tend, formidable sensualité des deux danseurs qui magnifie l’intensité tragique de l’instant, tout dans ce pas de deux conduit le spectateur à l’extase.

Quel bonheur de partager ici ce  moment d’une rare qualité!

Pour l’amour de Carmen

Sans les paillettes du grand soir et les maquillages de scène, dans un décor magnifiquement paré de son dépouillement, Carmen et Don José s’aiment sur l« Intermezzo » composé par Bizet (à partir de 2’35 »).

Alessandra Ferri et Laurent Hilaire dansent ce pas de deux suave, chorégraphie de Roland Petit, parade nuptiale ensorcelante de deux félins au crépuscule du soir.

Tapissons nous en silence dans la nuit qui commence, et regardons les fauves s’entrelacer dans leur danse d’amour.