Saule, pleure pour elle ! … Etta James (Blues – Face 2)

Vient de paraître sur « De braises et d’ombre » :

Saule, pleure pour elle ! … Etta James (Blues – Face 2)

Etta James

Elle pouvait tout chanter, tout, et bien qu’elle n’eût jamais écrit la moindre parole de ses chansons, on entrait toujours de plain pied dans l’émotion qu’elle voulait nous transmettre… On y entre encore, ô…

Willow weep for me
Bend your branches green along the stream that runs to the sea
Listen to my plea
Hear me…

Lire, voir, écouter (écouter !) la suite . . .

S’il lui restait un brin de fierté… Etta James (Blues – Face 1)

Vient de paraître sur « De braises et d’ombre » :

S’il lui restait un brin de fierté… Etta James (Blues – Face 1)

Etta James : légende du Blues — mais aussi diva du Soul Jazz, du Rythm & Blues et du Rock and Roll !

If I had any pride left at all.

I wouldn’t count the times we talked about tomorrow
I wouldn’t sing the lines when some one played our song
On lonely nights

Lire, écouter, voir la suite (surtout écouter !!!) . . .

Dixit Borges !

Vient de paraître sur « De braises et d’ombre » :

Dixit Borges !

« Quand mes étudiants me demandaient une bibliographie je leur disais : peu importe la bibliographie ; Shakespeare, après tout, ignorait la bibliographie shakespearienne. Johnson ne pouvait prévoir les livres qu’on écrirait sur lui. Pourquoi n’étudiez-vous pas directement les textes ? Si ceux-ci vous plaisent, très bien, et s’ils ne… »

EL Ateneo Grand Splendid – Buenos Aires : Théâtre reconditionné en une des plus belles librairies du monde.

Lire, voir, écouter la suite . . .

L’entends-tu ?

Vient de paraître sur « De braises et d’ombre » :

L’entends-tu ?

La voix

« Qui chante là quand toute voix se tait ?
« Qui chante avec cette voix sourde et pure un si beau chant ?
« Serait-ce hors de la ville… »

Philippe Jaccottet

La poésie se joue du temps ! Celle du poète Rückert répond à celle d’un autre poète Jaccottet à travers la musique de Mahler et la voix de José van Dam.

Émotion !!!

Lire, voir, écouter la suite . . .

Le feu aux cordes

Vient de paraître sur « De braises et d’ombre » :

Le feu aux cordes

Deux méthodes pour faire du feu : la friction et la percussion.
Certains choisissent de coupler les deux procédés… Et ça flambe !

La preuve par la virtuosité : une pyromane frappe les cordes en japonais, son complice les frotte en colombien. [ 126 more words ]

Lire, voir, écouter la suite . . .

« S’étourdir jusqu’au vertige… »

Vient de paraître sur « De braises et d’ombre » :

« S’étourdir jusqu’au vertige… »

Venez danser avec moi…

… Mais, — ne le dites à personne — la Tarentelle, je ne la danse pas « vraiment » comme le jeune pêcheur napolitain de Duret… Et encore moins (ben voyons !) comme nos deux danseurs étoiles du Het Nationale Ballet

Francisque Duret – Jeune pêcheur napolitain dansant la Tarentelle – bronze – 1833

Variations sur le thème de la Tarentelle, de la sculpture à la danse classique en majesté, en passant par un vieil air de variétés à succès et une page de la littérature romantique !

Lire, voir, écouter la suite . . .

 

Et vous, l’aimez-vous…?

Vient de paraître sur « De braises et d’ombre » :

Et vous, l’aimez-vous…?

Wyslawa Szymborska (Pologne 1923-2012)

Certains aiment la poésie

Certains –
donc pas tout le monde.
Même pas la majorité de tout le monde, au contraire.
Et sans compter les écoles, où…

π

[…]

Cette voix sensible, indépendante, qui avait décidé de raconter la vie, tout simplement, en quelques recueils, depuis Cracovie qu’elle ne quitta pour ainsi dire pas, obtint le Prix Nobel de Littérature en 1996…

Lire, voir, écouter la suite . . .