Oiseaux tristes

Vient de paraître sur « De braises et d’ombre » :

Oiseaux tristes

« … des oiseaux perdus dans la torpeur d’une forêt très sombre pendant les heures les plus chaudes de l’été. »
(Ravel – 1928)

Koson Ohara – oiseaux

 

Madoka Fukami, en kimono, interprète magnifiquement Miroirs (1904-1906)
de Maurice Ravel
:

II. Oiseaux tristes

Lire, voir, écouter… Méditer !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s