Toqué de toccata /3 – Inséparables

Vient de paraître sur « De braises et d’ombre » :

Toqué de toccata /3 – Inséparables

Affirmant que les plus remarquables exemples de toccata étaient dus à Debussy (dernier mouvement de la suite « Pour le piano » et à Ravel (dernier mouvement de la suite « Le Tombeau de Couperin »), Vladimir Jankélévitch, si tendrement proche du piano, les présentait ainsi :

« Celle du Tombeau de Couperin tourne et travaille comme un moteur et martèle l’ivoire inexorablement, et celle de la suite Pour le piano, plus capricieuse, plus féminine, avec je ne sais quelles mourantes vibrations autour des notes… »

Lire, voir, écouter la suite . . .

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s