Au pied du mur : la danseuse et le philosophe

Vient de paraître sur « De braises et d’ombre » :

Au pied du mur : la danseuse et le philosophe

 

« […] il faut vous résigner à entendre quelques propositions que va, devant vous, risquer sur la Danse un homme qui ne danse pas. »

C’est par cet avertissement scrupuleux et prudent que, le 5 mars 1936, à l’Université des Annales, Paul Valéry introduisait la conférence qu’il s’apprêtait à donner, intitulée « Philosophie de la danse ».

Danseuse voilée de Myrina – terre cuite – 150-100 av J C – Louvre

Quelques extraits de ce texte pour accompagner deux magnifiques moments trop brefs que proposent pour illustrer si justement le propos, en noir et blanc et au pied du mur, deux superbes prisonnières…

Lire, voir, écouter la suite . . .

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s