Ah ! Judith !

Vient de paraître sur   « De braises et d’ombre » :

Ah ! Judith !

Cranach - Judith avec la tête d'Hollopherne

Cranach – Judith avec la tête d’Hollopherne

— Suis ton inspiration. On n’apprend aux femmes ni le meurtre, ni l’amour. Elles trouvent d’instinct le point de notre corps où se loge la mort ou le plaisir. Tends ta main tu trouveras.

Jean Giraudoux – « Judith » (Acte I – Scène VI : Jean à Judith)

Lire, voir, écouter la suite. . .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s