S’évader du temps… par le haut !

Vient de paraître sur   « De braises et d’ombre » :

S’évader du temps… par le haut !

La clé de la musique de Bach : le désir d’évasion du temps. [….]

Les évolutions de sa musique donnent la sensation grandiose d’une ascension en spirale vers les cieux. Avec Bach, nous nous sentons aux portes du paradis ; jamais à l’intérieur. Le poids du temps…

 

Emil Cioran (1911-1995)

Emil Cioran (1911-1995)

« Ruht wohl – Chœur final de la Passion selon Saint Jean ». Ainsi avais-je annoté, il y a bien longtemps, la marge de ce paragraphe du « Livre des leurres » d’où sont extraites les lignes en exergue de ce billet.[…]

[…]

Se laisser aspirer par le souffle ascendant des anges !

ƒƒƒƒ

J.S. Bach performance of the Bach St John Passion. Chorus: « Ruht wohl, ihr heiligen Gebeine » and the final chorale, » Ach Herr, lass dein lieb Engelein »
The crypt of Speyer Cathedral in 1991.
In Memory of Karl Richter’s legendary performance of the St. John Passion of 1964

Lire, voir, écouter la suite . . .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s