Il automne…

feuilles-mortes-1

Finies les lumières brûlantes du bel été ; terminées les vertes randonnées ; oubliés les baisers de sel et les caresses mouillées! Déjà craquent nos pas sur les premières feuilles jaunies.

L’automne invite le flâneur nostalgique sur ses chemins de poésie.

Chantez poètes! Chantez pour nous votre automne d’ors et de rousseurs!

Ω

Chanson d’automne

Les sanglots longs
Des violons
De l’automne
Blessent mon cœur
D’une langueur
Monotone.

Tout suffocant
Et blême, quand
Sonne l’heure,

Je me souviens
Des jours anciens
Et je pleure ;

Et je m’en vais
Au vent mauvais
Qui m’emporte
Deçà, delà,
Pareil à la
Feuille morte.

Paul Verlaine

Ω

Il automne, à pas furtifs,
Il automne à pas feutrés,
Il automne à pas craquants
Sous un ciel pourpre et doré.
Sur les jardins dénudés
Se reflètent. en transparence
Les brumes d´automne rouillées,
Rouillées
Dans la forêt de tes cheveux
Aux senteurs de poivres mêlés
Et sur nos nuits de mi-novembre,
Il automne miraculeux,
Il automne miraculeux.

Il automne, il automne des chrysanthèmes
Sur leurs deux cœurs endeuillés.
Il automne des sanglots longs
Sous un ciel gris délavé
Et, de la gare au cimetière
Où ils reviennent chaque année,
De banc de bois en banc de pierre
Et jusqu´à la dernière allée,
On les voit d´escale en escale
Qui n´en peuvent plus d´être vieux.
Sur ce chemin de leur calvaire
Qu´ils refont depuis tant des années,
Il automne désespéré,
Il automne désespéré.

Il automne, il automne,
Il automne des pommes rouges
Sur des cahiers d´écoliers.
Il automne des châtaignes
Aux poches de leur tablier.

Regarde les mésanges
En haut du grand marronnier.
Il y a des rouges-gorges
Au jardin de Batignolles
Et les enfants de novembre
Croient que sont venus du ciel
Ces petits oiseaux de plumes
Échappés d’un arc-en-ciel.
Pour les enfants de novembre
Qui ramènent, émerveillés,
Un peu de l´automne rousse
Au fond de leur tablier,
Il automne le paradis
Bien plus beau que le paradis.

Il automne, il automne
Il automne à pas furtifs,
A pas feutrés,
A pas craquants
Et, sur nos nuits de mi-novembre,
Il automne miraculeux,
Miraculeux, mon amour…

10 réflexions sur “Il automne…

  1. Automne… oui… ma saison préférée, celle des brumes, des pluies et des nuages, celle des oiseaux migrateurs, des fruits, des feuilles mortes… L’odeur de l’automne entre feux de bois et champignons. Nulle raison de regretter les brûlures de l’été. C’est une saison pensive.
    Ce poème de Verlaine est si beau. Je n’aime pas l’interprétation jazzi et grimaçante de Léo Ferré (que pourtant je place très haut dans mes artistes préférés) et moyennement celle de Barbara dont j’aime aussi les interprétations. Tenez, « Pierre » pour l’automne me parait magique et pour Ferré : la solitude…
    Enfin belle idée que cet accueil de l’automne (sauf pour les boulistes !)

    • Oui, c’est pour tout cela et un peu plus que j’aime l’automne qui est ma saison du dedans.
      Si j’adhère à vos remarques sur les grimaces de Ferré chantant Verlaine, je choisirais alors, et sans une seconde d’hésitation : « Avec le temps »

      Mais pour vous être agréable, voici « Pierre » par la grande Barbara

      • Merci, cher ami. Cette belle interprétation de Ferré « Avec le temps » c’est celle que j’appelais « La solitude ». Je suis bouleversée à chaque fois que je l’entends. pour Barbara, c’est bien cette chanson mais je la préfère dans mon enregistrement, plus sobre. Là en public, la voix vacille, c’est dommage. Mais le texte est beau.
        Merci pour cette délicate attention.

  2. Qui n’a pas dans son enfance apprit texte de Paul
    chaque saison a un début et une fin
    et chaque saison a son charme
    chacun la voit à sa manière

    même en hiver nous avons les couleurs autour de nous suffit d’ouvrir grands ses yeux

    bien à toi

  3. D’abord, ici c’est encore l’été. Alors n’allons pas trop vite. Les baignades sont encore d’actualité et les boulistes du square voisin sont toujours à pied d’oeuvre.
    Ensuite, bien que natif de novembre je n’aime pas l’automne qui pousserait à la mélancolie et je dirais plutôt avec Guillevic « J’ai autre chose à faire/La ville aussi/Que me laisser avoir/Par la mélancolie »
    Sinon j’ai le même avis que Christine sur l’interprétation de Ferré, parenthèse qui suit comprise. Idem pour Barbara.
    Pour finir, si je devais retenir un texte emblématique de l’automne ce serait « l’automne malade » d’Appollinaire surtout pour l’enigmatique : « les nixes nicettes aux cheveux verts et naines qui n’ont jamais aimé »

    • Bien sûr, cher Claudio, c’est encore l’été dans votre « septentrion », mais doucement les jours rétrécissent et les bouquets jaunissent sous les azurs méditerranéens. Les ombres s’allongent sur les boulodromes et masquent les reliefs que le pointeur a tant besoin de percevoir.

      Citation pour citation, je serais plutôt, pour ma part, voisin de Cioran dont le pessimisme me va à merveille, et qui dit : « Dans un monde sans mélancolie les rossignols se mettraient à roter ». La mélancolie est une maladie créatrice.
      Et, lorsque vous faites ici part de votre goût pour « L’automne malade » d’Apollinaire, ne trahissez-vous pas quelque sensibilité à la mélancolie?
      « Et que j’aime ô saison que j’aime tes rumeurs
      « Les fruits tombant sans qu’on les cueille
      « Le vent et la forêt qui pleurent
      « Toutes leurs larmes en automne feuille à feuille »

      Pour ce qui est de l’avis que vous partagez avec Christiane sur Ferré et Barbara, mes propositions contenues dans la réponse que je lui ai faite vous sont également adressées.

      Toujours un plaisir ces discussions au coin de l’écran!

  4. Je ne peux résister au plaisir d’ajouter cette phrase de George Sand, très inspirée de la musique :
    « L’automne est un andante mélancolique et gracieux qui prépare admirablement le solennel adagio de l’hiver. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s