Les délices de la Fée Dragée

A qui cette musique serait-elle inconnue? Mille fois jouée, mille fois reprise par la publicité, nouveau vecteur de diffusion de la musique « classique ».

A partir d’un conte d’Hoffmann (« Casse noisette et le Roi des souris ») repris par Alexandre Dumas, Ivan Vsevolojski et Marius Petipa écrivent le livret du ballet « Casse noisette » que met en musique Piotr Tchaïkovski à la fin du XIXème siècle.

Comme dans le célébrissime « Lac des Cygnes », l’amour est aux prises avec les forces du mal. Après quelques danses féériques de ses parents déguisés, autour de l’arbre de Noël, la petite Clara reçoit de son mystérieux oncle, un casse-noisette, en guise de cadeau. Jaloux, son frère brise l’objet aussitôt réparé par l’oncle. Clara, le met alors à l’abri, en convalescence pour la nuit, dans sa maison de poupée.

A minuit, Clara va prendre des nouvelles de son petit casse-noisette, mais les souris grattent et l’encerclent. Miraculeusement réduite à la taille de ses assaillants, Clara voit venir à son secours le Prince casse-noisette et ses troupes. Le Prince et Clara s’envolent alors au son d’une valse chantée par un chœur d’enfants pour un voyage à travers flocons et sapins. Fin de l’Acte I.

Au second acte, ce rêve féérique les conduit au cœur du Royaume des Délices. Là, la Fée Dragée leur offre un festin de danses à la gloire du café, du chocolat et autres délices. Elle exécute à leur intention un merveilleux pas de deux avec le Prince Orgeat, et termine cette offrande « chorégraphico-magique » par la célèbre « Danse de la Fée Dragée », délice suprême dont nous ne manquerons pas la dégustation de la moindre pirouette.

Régalons-nous avec Nina Kaptsova, première danseuse au Bolchoï… C’est bien le moins que nous méritons! N’est-ce pas?

Attention! La gourmandise guette!

6 réflexions sur “Les délices de la Fée Dragée

    • Donner à déguster de la beauté dès le plus jeune âge, voilà le régime qu’il faudrait appliquer à nos enfants… Jusqu’à l’obésité!

  1. Alors vous devriez, c’est juste une suggestion , regarder cet elfe gracieux magnifique danser sur cette musique, il suffit de couper le son chez vous, c’est juste incroyable, je viens de le vivre et en suis transportée.

    http://helenablue.hautetfort.com/archive/2013/03/07/little-girl-blue.html

    Vous n’êtes pas obligé bien sûr, c’est un peu païen, mais c’est merveilleux, en tout cas pour moi!

    Amitiés, cher lélius, vous vous faîtes rare…
    Blue

    • Votre lien me renvoie chez vous – où je me sens toujours bien, et mieux encore en écoutant Nina Simone -, mais je ne crois pas que cette vidéo soit celle que vous souhaitiez me faire découvrir.
      Par ailleurs, quelques petits soucis personnels m’ayant obligé à abandonner mon antre parisien ces derniers jours, je me fais en effet plus rare sur mon blog… mais pas absent.
      Je reprendrai bientôt un service plus actif. Et puis, après tout, c’est bon et rassurant de se sentir désiré. 😉

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s